La grâce des brigands

Publié le par Titia

Miracle un article aujourd'hui ?!

Non, pas du tout... toujours pas de box (ce soir normalement ! ouf !)

 

La raison de cet article c'est que nous sommes arrivés à la date limite pour les matches littéraires organisé par Price Minister !

 

http://www.priceminister.com/blog/wp-content/uploads/2013/08/479x324_logo2_rentree-literaire2013.png

 

La grâce des brigands

Véronique Ovaldé

 

Quatrième de couverture

 

Maria Cristina Väätonen a seize ans lorsqu'elle quitte la ville de son enfance, une bourgade située dans le grand Nord, entourée de marais et plongée dans la brume la plupart de l'année. Elle laisse derrière elle un père taciturne, une mère bigote et une soeur jalouse, pour s'installer à Santa Monica (Los Angeles). C'est le début des années 70 et des rêves libertaires. Elle n'a pas encore écrit le roman dans lequel elle réglera ses comptes avec sa famille, et qui la propulsera sur la scène littéraire. Et elle n'est pas encore l'amante de Rafael Claramunt. Séducteur invétéré, cet excentrique a connu son heure de gloire et se consacre désormais à entretenir sa légende d'écrivain nobélisable. Est-il un pygmalion ou un imposteur qui cherche à s'approprier le talent de Maria Cristina ?

 

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782823602357.jpg

 

Mon résumé

 

Le récit est divisé en cinq parties :

  • I. Maria Cristina Vaatonen 
  • II. Les Vaatonen-Richaumont (respectivement les noms de famille de son père et de sa mère)
  • III. Claramunt 
  • IV. Le reste du monde
  • V. Peeleete.

La première partie présente la vie actuelle de Maria Cristina. Le récit commence par le coup de téléphone de sa mère lui demandant de revenir instamment à Lapérousse, son village natal, pour son neveu Peelete. La raison est inconnue, même Maria Cristina n'en sait pas plus... On comprend rapidement que Maria Cristina a coupé les ponts avec sa famille.

 

La deuxième partie présente la famille de Maria Cristina dans laquelle cette dernière ne se sent pas à sa place entre une mère hystérique, un père effacé et une soeur qui est tout son opposé. Maria Cristina, elle, réussit à l'école et souhaite devenir écrivain.

Un jour, lors d'une ballade, un terrible accident survient à la soeur de Maria Cristina. Elle tombe dans un ravin et devient handicapée. Maria Cristina est tenue pour responsable par leur mère et devient alors "la vilaine soeur".

 

La troisième partie fait le récit du départ de Maria Cristina. Adolescente, elle décide de quitter sa famille pour aller étudier à l'université. Son père lui donne son consentement en lui disant qu'elle ne fera rien de sa vie en restant à Lapérousse. Elle fait alors la connaissance de Joanne qui va devenir sa colocataire et meilleure amie. C'est aussi grâce à elle que Maria Cristina va faire la connaissance de Claramunt.

En effet, en guise de petit boulot, Joanne devait être secrétaire de Claramunt, écrivain connu. Cependant, enceinte de plusieurs mois, elle décide d'envoyer Maria Cristina à sa place. Cette dernière est ravie de pouvoir travailler pour un écrivain. Au fur et à mesure, une relation naît entre eux et ils finissent par devenir amants.

En parrallèle, Maria Cristina se met à écrire un récit autobiographique nommé "La vilaine soeur". Elle le fait lire à Claramunt qui l'incite à le faire publier. On apprendra plus tard qu'il s'est désigné tuteur de Maria Cristina pour toucher un pourcentage sur les bénéfices assez exhorbitant.

 

La quatrième partie, assez brève, présente Maria Cristina face au reste du monde une fois qu'elle devient une auteure connue.

 

La cinquième partie fait le lien avec le début du récit. Maria Cristina retourne à Lapérousse sur la demande de sa mère. Elle fait alors la connaissance de son neveu Peeleete dont elle doit avoir la garde...

... mais, je ne vais pas tout vous dévoiler

en gardant la raison, la décision et la fin du récit pour moi.

Je peux juste vous dire que le final est surprenant

mais chuuuut, je vous en ai déjà trop dit !

 

http://culturebox.francetvinfo.fr/sites/default/files/assets/images/2013/08/ovalde.jpg

 

Mon avis

 

Pour répondre à la question de la quatrième de couverture : "Claramunt est-il un pygmalion ou un imposteur qui cherche à s'approprier le talent de Maria Cristina ?", je me permets de vous dire que c'est la deuxième solution... et même plus, je vous écris la dernière phrase du récit :

(Ne vous inquiétez pas, elle ne dévoile pas les événements de la fin !)

 

"Ne t'occupe pas de Claramunt, laisse-le chavirer en paix,

il y a une certaine grâce chez les perdants, les plagiaires et les brigands."

 

Pour déjà avoir lu un livre de Véronique Ovaldé, je peux maintenant dire que j'aime bien son style si particulier.

D'ailleurs, comment l'expliquer ? C'est peut être cela le plus compliqué...

Véronique Ovaldé a le don d'intégrer des éléments surprenants voire loufoques ou même catastrophiques dans son récit. La lecture est fuide, tellement fluide que je me suis laissée porté par l'histoire de Maria Cristina, oubliant l'appel de sa mère au sujet du neveu Peeleete jusqu'à ce que le récit y revienne !

 

Comme je dois attribuer une note à ce récit, je donnerais un 17/20 !

Bonne lecture !

Publié dans Mes lectures

Commenter cet article

Virginie 02/12/2013 14:17

Hummm à la lecture de ta critique je dois dire que je suis intriguée ... ;)
Merci pour le partage !!
De gros bisous !

Titia 09/12/2013 13:56



Yes !


Hihihi ! Si tu veux que je te le passe quand on se verra, ce serait avec plaisir !


Gros bisous



Lisbei 01/12/2013 21:07

Coucou !
J'ai lu un des premiers romans de Véronique Ovaldé, et j'avais beaucoup accroché à son style si particulier et poétique ... j'ai bien envie de lire celui-là !
Bises !

Titia 09/12/2013 13:55



Oui... si particulier !


Je suis contente de t'avoir donné envie de découvrir son dernier roman. J'espère ne pas en avoir trop dit !


Bisous



careli 01/12/2013 13:14

toujours pas le temps de lire snifff

Titia 09/12/2013 13:54



Je connais ça... à mon grand regret !


Et pourtant, j'en vois défiler des livres...



lesloisirsdecancan 30/11/2013 17:36

ça donne envie de le lire ! Bises

Titia 09/12/2013 13:51



Ah je suis contente !


Bisous



danielle 30/11/2013 15:04

coucou Laëtitia
merci pour cet présentation , tu as sue nous donner envie de le lire , il doit être sympas a lire en effet !!
bonne chance pour ta box aujourd'hui !!
gros bisous
Danielle

Titia 09/12/2013 13:51



Le style de V. Ovaldé est très particulier mais j'aime bien !


Pour la box, nickel !!!


Gros bisous et merci



Christelle 30/11/2013 14:47

Une belle présentation!!! Gros bisous!!!

Titia 09/12/2013 13:50



Merci !


Gros bisous